Auto Europe Location Voiture Blog - Blog Voyages


une petite visite aux baleines (Québec, Côte-Nord)

une petite visite aux baleines (Québec, Côte-Nord)
© azerpouak

Le centre mondial de l’observation des baleines… C’est ainsi que s’auto-intitule le petit village de Tadoussac, petit malgré les milliers de touristes qui viennent grossir les rangs des 500 villageois en juillet-août. Car le sommet de la saison touristique coïncide parfaitement avec la visite annuelle d’un grand nombre de cétacés de toutes sortes en provenance directe des courants glacés du Labrador. Ben tiens, si vous êtes une baleine à bosse bien élevée, dès que la saison point, vous faites comme tout le monde, vous descendez tranquillement le courant du Labrador et vous tournez à droite à l’embouchure du Saint-Laurent. Pas de danger que vous vous trompiez de route : elle est large et fréquentée par de nombreux congénères. C’est pas l’A7 le premier week-end de juillet mais presque. Ensuite parce qu’il suffit de suivre les petites lumières du plancton fluorescent qui fait comme vous, qui part en vacances à Tadoussac. Et il y a un double avantage, ça vous fait casse-croûte.

Tadoussac, c’est le bout du chenal très profond (plusieurs centaines de mètres) qui suit le Saint-Laurent. Et qui longe de très près la Côte-Nord, ce qui fait que si vous ouvrez l’oeil quand vous montez respirer, vous avez la chance d’apercevoir des petites silhouettes aux couleurs criardes agiter des bras en vous apercevant. A Tadoussac, donc, des hauts-fonds viennent brusquement barrer le passage en profondeur. Comme vous aimez votre petit confort et que la peau de votre ventre est trop sensible pour le frotter contre un fond riche en oursins et étranges étoiles artiques à six branches, vous vous arrêtez là. De toutes façons, plus vous continuez et moins l’eau est salée, ce qui est quand même pas très agréable pour vous, n’est-ce-pas? Ici, c’est juste parfait, d’autant plus que la barrière des hauts-fonds fait remonter le courant et avec lui tout le krill (plancton microscopique et votre d ®ner) qui a suivi le même chemin que vous. La table est mise à la surface, plus besoin de se baisser pour aller la chercher au fond ! Vous restez donc là tranquillement jusqu’à l’automne. On ne sait pas encore très précisément ce qui vous fait repartir alors? La beauté des érables qui se parent de toutes les couleurs? Peut-être. Notez que si vous êtes un Bélouga (grand dauphin entièrement blanc) vous continuerez encore quelques kilomètres en remontant le fjord du Saguenay. Et notamment si vous êtes une femelle sur le point d’accoucher (tous nos encouragements aux lecteurs bélougas femelles qui seraient dans cette situationt) car l’eau y est un peu plus chaude que dans le Saint-Laurent, ce qui réduit d’autant les douleurs de l’enfantement. Du moins, c’est ce que les scientifiques supposent, mais si une lectrice bélouga veut nous faire part de son expérience, qu’elle n’hésite pas à répondre à ce post.

Si vous êtes humain intéressé par la rencontre avec nos cousins maritimes (cétacés ou humains !), suivez la route 138 depuis Québec jusqu’au traversier qui relie Baie-Sainte-Catherine à Tadoussac. A la rencontre du Saint-Laurent et du Saguenay, vous aurez alors le choix de l’embarcation (du kayack au bateau à moteur en passant par le zodiac, voire l’observation terrestre) et de l’eau (Saint-Laurent ou Saguenay). Personnellement, j’ai campé pas plus tard qu’avant-hier aux Bergeronnes, à 25 kms après Tadoussac et j’ai vu passer un petit rorqual à 20 mètres de ma tente. Et un bélouga mais nettement plus loin. Par contre, pendant la sortie en kayack on n’a rien vu. A part un millier d’oiseaux de toutes sortes et diverses algues vertes ou brunes dont certaines se mangent en lasagne (et c’est pas mauvais). Par contre un cachalot était repéré dans la zone et pas content encore, parce qu’il s’était pris la queue dans des filets. Celui-là on est postérieurement plutôt rassurés de ne pas l’avoir vu de trop près !

This entry was posted in Voyages/ Vacances/Découvertes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*