Auto Europe Location Voiture Blog - Blog Voyages


vers l'interdiction des véhicules diesel en ville

L’interdiction du diesel à Paris, pour ou contre ?

La polémique enfle depuis que Jean-Marie le Guen, maire adjoint de Paris, a évoqué l’interdiction des voitures diesel à Paris ainsi que dans d’autres grandes villes. Pour l’instant aucune décision n’a été prise. Mais selon M. Le Guen, qui est également médecin, il s’agit d’un impératif sanitaire et morale. Pour vous faire vous-même une idée sur la chose, voici les arguments présentés :

Les arguments CONTRE l’interdiction des diesels
– La France championne du monde des voitures diesel.
Quand on sait que près de 60 % du parc automobile français est constitué de véhicules diesel et qu’elles représentent 3/4 des véhicules vendus en France, on a du mal à comprendre la nécessité de cette mesure. D’autant plus qu’elle serait contraire au principe de bonus-malus introduit il y a quelques mois par le gouvernement français et qui a largement contribué à l’achat de véhicule diesel.

– Les pouvoirs publics français seraient-ils autophobes ?
Après la suppression de 23 000 places de parking et le projet de fermeture des voies sur Berge, l’interdiction des moteurs diesel ne ferait qu’endiguer la colère des franciliens. Et puis, pensons aux habitants de banlieue qui travaillent en ville; ils vont devoir laisser leur diesel à proximité du centre ville. Cependant, les places de parking sont insuffisantes pour accueillir un tel afflux d’actifs chaque jour; sans oublier les engorgements liés…

– Effet d’annonce ou véritable avancée environnementale ?
D’après AirParif, interdire tous moteurs diesel en centre ville de Paris réduirait 10% des particules fines. Certains sont d’avis que cette mesure est désuète et qu’il serait préférable de s’en prendre plutôt aux industries ou autres sources d’oxyde d’azote. Cette polémique ne serait-elle donc pas tout simplement un plan com’ lancé quelques jours avant la conférence environnementale.

– À propos de la disparition naturelle des moteurs diesel.
Certains avancent le fait qu’à long terme, le diesel va disparaître progressivement de « mort naturelle ». En effet, les exigences européennes en terme environnemental deviennent de plus en plus restrictives. Elles exigent des indices de pollution toujours plus bas et un surcoût des véhicules diesel. Par conséquent, ces véhicules seront beaucoup moins attractives.le diesel, source de cancer

– Une reconversion qui peut être problématique.
Qu’il s’agisse des ménages, des professionnels de l’automobile ou même des bus, taxis et autres utilitaires, l’interdiction des véhicules diesel pourraient être compliquée. Un exemple concret: l’entreprise PSA qui depuis quelques années se concentre principalement sur les moteurs HDI. Autre exemple : comment gérer l’ensemble des livraisons qui ont lieu en centre ville ?

Les arguments POUR l’interdiction des diesels
– La santé avant tout
De nombreuses études affirme que le diesel serait très néfaste pour l’homme. Les microparticules d’oxyde d’azote rejetées par les véhicules diesel seraient cancérigènes pour ceux qui les respirent. L’OMS a déclaré que ces particules fines seraient à l’origine de milliers de morts par an en France. En outre, d’autres estiment que l’interdiction du diesel pourrait augmenter l’espérance de vie de 9 mois.

– En route des villes plus écolos
Une telle mesure serait positive non seulement pour la santé des citoyens mais également en terme d’environnement. Moins de diesel signifie moins de particules fines dans l’air et donc moins de pollution atmosphérique !

-Parlons éco…nomie !
Certes la vente des véhicules diesel chutera mais cela entraînera parallèlement une montée des voitures propres et des nouveaux modes de transport. Souvenez-vous de notre article sur la difficulté des voitures électriques à s’imposer sur les marchés; après une telle mesure, les producteurs de voitures électriques n’auront plus de soucis à se faire.

-Politique de soutien renforcée à la substitution
Pour Le Guen, il ne s’agit pas d’introduire cette interdiction du jour au lendemain. Il se dit conscient de l’enjeu et propose une politique de soutien renforcée. Cette dernière vise à avoir des conditions différentes adaptées à chaque type d’utilisateurs et à chaque pouvoir d’achat.

Maintenant que vous avez conscience des enjeux d’une telle mesure, qu’en pensez-vous ?

This entry was posted in Actualités automobile, Infos pratiques, Voitures Propres. Bookmark the permalink.

7 réponses à L’interdiction du diesel à Paris, pour ou contre ?

  1. Daniel says:

    Au Japon, et plus particulièrement à Tokyo, les véhicules diesel y sont interdits de circulation depuis belle lurette : pour mémoire, Tokyo compte près de 30 millions d’habitants! Ce n’est pas un hasard si dans le monde, les véhicules à essence dominent très largement les ventes et écrasent littéralement les diesel : aux USA, seulement 80000 voitures diesel ont été vendues sur 11,5 millions en 2010, soit 0,6% du marché! Quant à la Chine, premier marché mondial, 99% des voitures roulent à l’essence! En Europe, au Danemark, en Autriche, les diesel sont plus taxés que les essence…en France, c’est l’inverse, on détient le record du monde : 70% des nouvelles immatriculations sont des diesel, et la plupart bénéficient du bonus pendant que les véhicules à essence ont droit au malus et alors qu’ils produisent environ 25 fois moins de dioxyde d’azote… et pratiquement pas de particule! Résultat : 45000 décès /an à cause des émanations toxiques des diesel… et combien de malades sont-ils concernés? Combien tout cela coûte-il aux contribuables, alors que pour mémoire, le CO2 n’a jamais tué personne en atmosphère libre! Qui est responsable de ce fléau national? Va-t-on continuer encore longtemps cette gabegie? L’information du public n’est-elle pas devenue indispensable…essentielle?

  2. Lucie says:

    En effet, vous avez raison, il y a vraiment un manque d’informations notables sur ce thème. Les français ne sont pas conscients des effets néfastes des moteurs diesel. L’aspect économique prend le dessus …

  3. Jory says:

    Les français sont naïfs tous simplement ! ils se sont tous fait avoir en écoutant les industriels, ils ont gobé tous ce qu’on leur a dit que ça polluait moins, ça consommait moins, tous ça ce n’est que des mensonges des industriels qui n’ont fait que de raconter des conneries aux français et voilà qu’à cause d’eux 60 % des véhicules diesel circulent en France alors que maintenant tous le monde se rend compte que c’est dangereux aussi bien pour l’environnement et pour la santé humaine ! C’est bien ! les industriels ont fait du beau boulot ! Je pense que c’est avant tout eux qu’il faudrait sanctionner sévèrement entre autre PSA / Peugeot / Citroen qui eux, sont les grands champions du mensonge et responsable des problèmes de maintenant ! Et puis une lourde taxation sur le gazole pour tous les français ayant acheté du diesel, serait la bienvenue en France !

  4. Jory says:

    Merci d’avoir supprimé mon commentaire ! Sympa !

  5. Lucie says:

    Bonjour Jory, merci beaucoup pour votre reflexion. Je ne remet pas en cause la naivité de beaucoup de français, mais n’est-ce pas en partie volontaire ? Admettons qu’ils ouvrent les yeux et qu’ils se rendent compte des effets néfastes du diesel, seraient-ils prêt à changer leur mode de transport, de racheter un véhicule etc … ? Comme vous l’avez bien soulevé, une lourde taxation pourrait aider à changer les moeurs…

    PS: nous n’avons pas supprimé votre publication. Cependant, cela m’est un peu de temps avant de s’afficher sur le blog.

  6. Jory says:

    Non en effet il y est toujours mais hier j’ai publier il s’est affiché, puis je suis à nouveau revenu sur la page il avait disparu et voilà qu’aujourd’hui il a réapparu ; mais je ne peux apparemment plus supprimer mon deuxième commentaire, j’ai essayé de le faire mais n’y arrive pas ; ce n’est pas grave puisqu’il a réapparu tous seul du jour au lendemain ;
    La taxation du diesel aurait dû venir depuis au moins 20 ou 30 ans ! maintenant c’est trop tard ! Regardez les japonais, eux ils ont vite compris que le diesel c’était un enfer ! le Japon est un grand pays exemplaire contrairement à la France ! Prenons en de la graine même s’il est déjà trop tard ; Le problème c’est que maintenant la France s’est tellement dieselisé en majeur partie à cause des industriels que maintenant une lourde surtaxe du gazole pourrait créé une révolution des routiers, des pêcheurs, des véhicules de fonction, car c’est devenu le carburant de base de presque tous types de véhicules ;

  7. Stephaneparis1 says:

    Ces commentaires qui datent déjà de 2012 redeviennent d’actualité suite à la mesure annoncée par la Marie de Paris qui veut la fin du diesel dans la capitale d’ici à 2020.
    En tant qu’ancien collaborateur Renault, je me souviens que le diesel était considéré comme cancérigène dès le début des années 80 (il y a donc plus de 30 ans).
    Ceci dit, je souhaiterais savoir si la mesure de la Mairie de Paris concerne également les cars de touristes de plus en plus nombreux, les bus et les péniches qui polluent énormément le centre de Paris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*