Auto Europe Location Voiture Blog - Blog Voyages


décarboné du puits à la roue ou du réservoir à la roue?

flickr_1183398268.jpg
© nestor galina

Un véhicule qui n’émet pas de carbone, c’est bien. Mais encore faut-il savoir de quoi on parle. D’où l’importante mise au point à laquelle se livre Jean-Louis Léonard, directeur de Predit 4, dans pro-environnement.com.

Première explication : le terme “décarboné”. Il désigne tout simplement un véhicule qui émet moins de carbone qu’un véhicule classique à moteur thermique. Il s’agit donc en pratique de véhicules électriques ou, au moins, hybrides.

Deuxième explication : que signifie “émettre”. Une importante distinction est en effet à faire entre les émissions “du puits à la roue” et les émissions “du réservoir à la roue”. Une voiture électrique ne génère pas de carbone en tant que tel, mais selon l’origine de l’électricité qu’elle consomme, l’émission de carbone varie avec un facteur 15. En d’autres termes, utiliser un véhicule électrique qui consomme de l’électricité issue de centrales thermiques n’a pas grand sens. S’il utilise de l’énergie d’origine éolienne, solaire ou nucléaire (nous mettons volontairement de côté l’aspect des résidus du nucléaire avant de le déclarer “énergie propre”), alors le véhicule est véritablement décarboné.

M. Léonard fait aussi le point sur le principal obstacle au développement des véhicules électriques : la batterie. En termes de poids, de prix, d’autonomie et d’usure en cas de recharge rapide, la batterie est actuellement le “mailllon faible” de l’électrification de la voiture. Sans oublier le réseau que nécessiterait un hypothétique développement massif
de la voiture électrique : amélioration du réseau d’alimentation électrique, qui subirait une surcharge importante, développement d’un réseau d’échange et de recharge des batteries. Et au-delà un basculement de modèle entre la propriété exclusive d’un véhicule qu’une offre de mobilité à partir de véhicules. Mais d’autres développements en cours (cf. par exemple notre article sur le service mu de Peugeot ou celui sur le système autolib’ prévu à Paris) suggèrent que les bouleversements à attendre sur le marché de l’automobile seront tout autant sociaux que technologiques !

This entry was posted in Actualités automobile, Voitures Propres. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*