Auto Europe Location Voiture Blog - Blog Voyages


à bas les garanties !

à bas les garanties !
© andrew_cosand

Et encore un petit billet d'humeur qui nous vient directement du Québec ! Celui-ci est signé Jacques Duval dans cyberpresse du 15 décembre et s'attaque frontalement aux garanties prolongées. Ou l'auteur défend l'idée que jamais, au grand jamais, il ne faut souscrire à l'une de ces extensions de garanties dispendieuses (j'adore ce mot québécois !) et inutiles, notamment pour les voitures. Mais pourquoi tant de haine ? Et bien l'auteur a quelques bonnes raisons.

En premier lieu, pourquoi ne considérons-nous pas une telle proposition comme un aveu de faiblesse du matériel ? Si la voiture est solide, la garantie est inutile et représente donc un coût disproportionné. Si elle ne l'est pas, il n'y a aucun intérêt à l'acheter, avec ou sans extension de garantie. Dans tous les cas, ce "service" proposé par le vendeur est payant, dont profitable, donc cher payé par rapport à ce qu'il rapporte. C'est comme au loto, la chance de gagner est réelle, mais si le coût du billet n'était pas disproportionné avec la probabilité de gagner, la Française des jeux aurait mis la clé sous la porte depuis longtemps ! Une malfaçon est toujours possible, mais il y a fort à parier (puisque nous sommes dans les paris !) qu'une pièce réellement défectueuse aurait le bon goût de céder au bout de quelques mois, pas forcément d'attendre la fin de la garantie. Encore que sur ce plan-là, les constructeurs sont capables de tout !

Autre argument contre les extensions de garantie : les exclusions et les obligations. Les premières sont la foule de petits détails que ne couvre pas la garantie. C'est le casse-tête juridique et les arguties sans fin avec le garage si la panne a le malheur de ressembler à l'une de ces exclusions. Les obligations sont de remplir le carnet d'entretien et d'emmener la voiture aux échéances prévues au garage où vous l'avez acheté. Vous n'avez pas intérêt à déménager entre temps ou à oublier une révision : garantie kaput.

J'en passe et des meilleurs. Conclusion de l'article : "Considérant tous les pièges qui se cachent sous les garanties prolongées, le gouvernement du Québec entend très bientôt faire le ménage dans cette industrie où le consommateur est la plupart du temps le grand perdant." Vous croyez que le balai touchera les rivages de la vieille Europe ?

This entry was posted in Assurances. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*