Auto Europe Location Voiture Blog - Blog Voyages


10 îles animalières étonnantes

10 îles aux animaux étonnants

Le parc national de Komodo, Indonésie

Il existe une île, loin de toute civilisation, où vivent encore des animaux que l’on considère comme des fossiles vivants. Cette île, au cœur de l’archipel indonésienne, abrite le plus grand lézard du monde : le dragon de Komodo. Ces impressionnantes créatures peuvent mesurer jusqu’à trois mètres de long et peser environ cent trente-cinq kilos ! Ils ne sont présents que sur cette île, et il n’est possible de les observer que sous la surveillance et protection de gardes forestiers spécialement formés, car ces monstres peuvent se montrer très dangereux. D’autre part, grâce à la faune et la flore étonnantes de cette île, vous pourrez vous imaginer dans un vrai film d’aventures. Cette île, berceau de légendes, mérite une visite lors de votre voyage en Indonésie.

komodo dragon

 

L’île aux serpents, Brésil

Ilha da Queimada Grande, plus connue sous le nom de l’île aux serpents, est située à seulement 145 kilomètres de Sao Paulo et est considérée comme l’une des îles les plus dangereuses au monde. Et ce ne sont pas n’importe quelles espèces de serpent que l’on trouve sur cette île, ce sont les plus venimeuses : comme par exemple, les vipères Fer de lance ou des Jararaca-Ilhoa. La superficie de l’île est de quarante hectares, et pourtant, elle abrite plus de 4 500 serpents. Cet endroit est tellement dangereux que les autorités brésiliennes ont interdit la visite de l’île, seuls les scientifiques et les militaires qui s’occupent du phare peuvent aller sur l’île, toujours accompagnés d’au moins un médecin.

L’île aux cochons, Bahamas

L’archipel des Bahamas se trouve dans les Caraïbes, ses îles sont réputées pour ses plages de sable fin et son eau bleu turquoise. À Big Major Cay, une île inhabitée, vous pourrez observer un phénomène assez inattendu : vous verrez des cochons se prélasser dans le sable et nager dans la mer. Vous avez bien lu ! On ne sait pas vraiment comment les cochons sont arrivés sur l’île, mais ils survivent très bien. Les visiteurs peuvent nager avec les cochons, prendre des photos, nager avec les tortues ou découvrir les environs de l’île grâce à la plongée sous-marine. C’est une expérience unique !

Pig island

 

L’île aux lapins, Japon

Okunoshima, plus connue sous le nom d’île aux lapins, est située dans la mer intérieure du Japon, dans le comté d’Hiroshima. Utilisés d’abord comme cobayes dans une usine chimique secrète du gouvernement pendant la guerre, les lapins ont ensuite été libérés et se sont reproduits sur l’île, qui est devenue un parc. On dénombre à l’heure actuelle environ sept cent cinquante lapins sur l’île. Normalement sauvages, les lapins sont habitués à la visite des humains et s’approchent assez facilement, pour le plus grand bonheur des visiteurs.

L’île Assateague, États-Unis

Le nord de l’île d’Assateague fait partie de l’état du Maryland et le sud appartient à l’état de Virginie. Cette île est connue pour ses chevaux sauvages. Ces chevaux de tailles moyennes comparés à leurs cousins du continent, entretiennent le débat : sont-ils des chevaux ou des poneys ? Quoi qu’il en soit, il est assez fréquent de les rencontrer à la plage ou lors d’une ballade. L’île offre aussi de belles plages de sable, des rivières pour le canoë, de nombreux cerfs et plus de trois cent vingt espèces d’oiseaux.

Assateague island

 

L’île de Christmas, Australie

L’île de Christmas se trouve à environ 480 kilomètres au Sud de l’Indonésie, et à 2600 kilomètres du continent australien où vivent 2 000 habitants. Une grande partie de l’île est recouverte par la forêt. Le gouvernement australien en a fait un parc naturel en 1980, afin de préserver la faune et la flore exceptionnelles du site. L’île est connue pour ces milliers de crabes rouges qui la traverse pour leur migration annuelle. Celle-ci commence lorsque la saison des pluies et le cycle de la lune débutent en même temps. De ce fait, il est difficile de prévoir une date exacte, mais cela se produit souvent aux mois de décembre ou janvier.

L’île de Runde, Norvège

L’île de Runde est située sur la côte ouest de la Norvège, mondialement connue pour ses fjords et ses montagnes escarpées aux sommets enneigés. Il y a seulement 100 personnes qui vivent sur cette île, qui cohabitent avec plus de 700 000 oiseaux marins. Le macareux moine, avec son bec et ses couleurs si particulières, est la star de l’île et attire à lui seul beaucoup de touristes du monde entier. On peut le reconnaitre très facilement à ses pattes rouges, son ventre blanc, son dos noir et son bec volumineux et coloré (rouge et gris, avec des lignes jaunes). L’île compte 100 000 macareux moine, ce qui la rend unique à visiter.

Runde island

 

L’île aux chats, Japon

Les japonais aiment les chats, c’est pourquoi il existe pas moins d’une douzaine d’îles aux chats dans le pays. L’une des plus connues est Aoshima, qui est envahie par les chats errants. Dès la descente du ferry, vous serez entouré de chats venant de partout. Ils sont nourris souvent, mais ces chats ont toujours faim. Les visiteurs de l’île peuvent donc nourrir les chats et se prendre en photo avec eux. Comme ils sont habitués à la présence humaine, il est préférable de cacher toute la nourriture qui ne leur est pas destinée. À l’heure où les bars à chats se développent, cette île s’impose comme la destination ultime.

L’île aux otaries, Afrique du Sud

Au large de la côte sud-africaine, non loin du Cap, vous pourrez trouver un bout de terre où se font dorer au soleil des milliers d’otaries. Sa superficie n’est que de deux hectares et abrite pourtant plus de 64 000 otaries à fourrure. Vu le grand nombre de spécimens, cette île dégage une odeur assez puissante (poisson pourri) et il est préférable de la visiter de loin. Des excursions en bateau vous sont proposées depuis le Cap et les villes voisines, vous pourriez même apercevoir des baleines ou des grands requins blancs en chemin, car ils chassent autour de l’île.

Seal island

 

L’île aux poules, États-Unis

À Hawaii, sur l’île de Kaui, les poules semblent avoir pris le dessus. Ils sont partout ! Sur les parkings, dans les champs, dans les poubelles et à peu près partout où vous regardez. On ne sait pas exactement d’où elles viennent, certains pensent que ce sont les Polynésiens qui les ont amenées sur l’île, mais personne n’en ai absolument sûr. Ce que nous savons, c’est qu’un ouragan en 1992 a détruit nombre de poulaillers, laissent s’échapper un grand nombre de poules. Et comme il n’y a pas de prédateurs naturels, la population de poules a explosé, ce qui agace beaucoup d’habitants. Les poules font désormais partie de l’image de l’île et attirent les touristes.

This entry was posted in Voyages/ Vacances/Découvertes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*